Lumières des Andes

dimanche 20 juillet : pachamanca à Llupa

                 Ce matin Hernando est passé nous chercher pour aller faire les courses au marché. Nous devons y acheter tout ce qu´il faut pour une pachamanca de 15 personnes : 3 viandes, du poulet, du mouton et du cochon, et tout un tas de féculents, pommes de terre bien sur, mais aussi des choses que nous ne connaissont pas en France comme le camoté, genre de pomme de terre au délicieux gout de potiron et les fèves. Se balader au marché, voir bosser les bouchers est très agréable et instructif. Ici tout arrive frai mais doit être vendu dans la journée car il n´y a pas de système de réfrigération. Il y a de tout ici, même des cochons d´inde, "cuy" prêts à cuire. Nous repartons avec un grand sac bien chargé et 2 caisses de boissons.

 

 

 

 

               Arrivés au village, Edwin a déjà commencé à tout préparer. Il a creusé un trou et il est en train de monter le four en entassant les pierres de façon à monter une sorte d´igloo avec une entrée. Les pierres doivent être de granit, sinon elles éclateraient à la cuisson. Son beau père Elzekiel (je ne sais pas si c´est comme ça que ça s´écrit) est partit ramasser de l´eucalyptus séché. Une fois le four monté, on allume le feu dessous et on fait monter la température à l´intérieur pendant 2 heures en enfournant des branchages d´eucalyptus par l´entrée aménagée à cet effet. Pendant ce temps là Hernando prépare la viande qu´il trempe dans de la graisse assaisonnée et emballe les morceaux dans du papier alu (qui remplace avantageusement les feuilles de maïs). Lorsque les pierres ont chauffé suffisament, leur couleur sur leur face interne a changé du noir (couleur de la suie) au blanc. On peut alors écrouler le four. Ça nous fait donc un tas de pierre chaudes dans un trou au milieu duquel on vient glisser la viande et tous les légumes. Puis on recouvre le tout d´une bonne couche de végetation puis de terre pour que le tout cuise à l´étouffée sans déperdition de chaleur.

 

 

 

            Ensuite le plus gros du travail est fait, il ne reste qu´à attendre 1 heure pour aller tout récupérer. Pendant ce temps, tout le monde va s´installer à l´ombre sur l´herbe et boire un coup. Les maris, leurs femmes, les enfants, les grands parents. Les adultes boivent de la bière, et les plus vieux ne sont pas les derniers à se faire prier, les enfants des sodas. Elzekiel est intéressant à écouter. Dans sa jeunesse il a été porteur mais comme le diplome de guide n´existait pas, il n´était pas rare qu´il emmène les clients au sommet, comme ça , avec un matériel rudimentaire. Les femmes partagent la bière et ont l´air heureuses, les enfants, adorables avec leur grands yeux noirs, s´intéressent aux étrangers, au drôle de chapeau de Gregoire et veulent être sur toutes les photos.

 

 

 

 

            Mais voici venu le temps d´ouvrir le four. Tout est cuit et il est délicieux d´essayer tout chauds sortis du four tous ses agrumes que nous ne connaissions pas. Nous rejoingons les autres dans la cour où une table a été installée. Elle est petite et les femmes sont restées à manger à part avec les enfants. Je trouve ça pas terrible, mais c´est comme ça ici, et tout le monde mange la viande et les légumes avec les doigts, tant occupés que tout à coup plus personne ne parle. C´est bon mais assez bouratif. Heureusement il est 16 h et nous commencions à avoir sérieusement faim.

 

 

             Une heure plus tard, tout le monde est gavé et Elzekiel, qui a bien tapé dans la bière commence à piquer du nez sur la table. Edwin accepte de faire une petite ballade digestive dans les collines avec nous le temps que le soleil nous fasse encore profiter de ses rayons. Son fils qui ne le quitte plus nous accompagne. Vraiment cette journée aura été une belle journée et je suis un peu émue quand les femmes nous embrassent avec effusion pour nous dire au revoir, ne se contentant plus d´une poignée de main. A cet instant précis, je me sens beaucoup moins gringo tout à coup... Nous promettons de remettre ça la prochaine fois à notre retour, mais quand ???

 

 

 

Voir les photos

 

<<<   >>>



23/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres