Lumières des Andes

la maison des guides de Huaraz

                     Pratiquement tous les topos et guides touristiques orientent vers la maison des guides de Huaraz pour trouver un guide ou organiser ses treks et expés. Il faut savoir que quelques individus peu scrupuleux y ont une influence non négligeable et quelques pièges sont à éviter...

 

                   Pour donner un exemple, le couple de suisses rencontré à Chavin, déjà échaudé par une mésaventure à Cuzco a décidé de faire les choses bien pour organiser un trek de 10 jours et s'est adressé au bureau des guides. On leur a indiqué un guide local pour le prix d'un guide de haute montagne. Renseignements pris, le gars n'est pas guide du tout et n'a encore jamais emmené de touristes. Un guide du bureau a donc tenté de profiter de sa position pour faire travailler une de ses relations et au prix fort ! Après plainte et plates excuses de la part du bureau, le couple part donc faire son trek et, en forme, le termine plus tôt que prévu. Il se rend donc au bureau des guides pour régler la note et se retrouve obligé de payer guide comme mules pour les jours supplémentaires... Voir le récit de Quentin

 

                 Des exemples comme ça, on en a eu d'autres et quand il s'agit de payer une prestation, les litiges ne sont pas rares. Pour notre part, nous nous sommes rendus au bureau pour prendre des renseignements sur les conditions du moment en montagne. Nous avons été correctement reçus jusqu'au moment où nos interlocuteurs se sont rendus compte que nous avions l'intention de partir sans guide. Après, le dialogue est devenu plutôt froid... Il faut savoir que les bureau des guides possède une certaine influence politique et que des pressions sont éxercées pour obliger tous les touristes à prendre un guide local pour aller en montagne, y compris les groupes avec des guides étrangers! Pour l'instant, une loi a été votée mais elle est peu appliquée et il est possible de la contourner (voir l'article sur le parc). Mais qui sait ce qu'il se passera demain? En 2007 nous avions l'intention de nous rendre au Pérou et ayant appris l'existence de la loi, nous avions finalement opté pour la Bolivie. Cette année, sachant que l'on pouvait facilement passer outre l'interdiction, nous avons finalement décidé de persévérer. Mais pas sur que l'on puisse refaire la même chose la prochaine fois...

 

 

                  Attention, je ne tape pas sur les guides péruviens qui sont pour la plupart de graves gars, mais seulement sur quelques uns d'entre eux qui exercent une certaine influence au sein du bureau des guides et qui gachent tout. Le mieux est peut être encore de se renseigner afin de se faire conseiller un guide de confiance et de s'adresser directement à lui. Parmi les guides de Huaraz, nombreux sont ceux en qui on peut avoir confiance et qui sont capables, avec leur savoir faire et leurs relations, d'organiser une expé comme il faut. Ils ont en général un numéro de portable, une adresse mail et parfois même une page ou un site internet.



05/08/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres