Lumières des Andes

vivre en altitude

                     Au Pérou, si on veut vraiment profiter de la montagne, il faut se faire à l'idée d'aller passer quelques temps au dessus de 4000 m d'altitude. Et là le mal des montagnes guette chacun d'entre nous: la soroche comme ils disent là-bas. La cause est une baisse de la pression atmosphérique qui rend l'oxygène moins assimilable par l'organisme. Chacun n'est pas égal face à l'altitude. Certains ne la supporteront pas du tout, même avec une acclimatation bien gérée. D'autres s'adapteront mieux mais je ne connais personne qui soit monté comme ça, à la sortie de l'avion sans se sentir mal.

 

                  Alors le mal de l'altitude c'est: grosse fatigue, mal à la tête, nausées, essouflement, insomnie, sensation de se sentir oppressé, et parfois toux et difficulté à respirer mais alors là il faut quand même s'inquiéter, c'est l'oedème pulmonaire... (dans ce cas, le mieux est encore de descendre le plus rapidement possible). Il est possible de ne pas trop souffrir de l'altitude à condition de monter progressivement. Ce qui marche bien, c'est de se forcer un peu et monter progressivement mais il est mieux  de redescendre régulièrement pour se reposer. Monter par paliers, ne pas être pressé et machouiller de la coca ou le prendre en infusions (le fameux maté de coca), c'est comme ça que font les locaux. Dans mon cas, au bout de 2 semaines, je suis capable de bien dépasser les 5000 m pour atteindre très péniblement les 6000. Pour 6000 m, pour ne pas se mettre dans le rouge, ce sera plutôt 3 semaines que 2.

 

              Il faut également savoir que vivre en altitude est particulier. Il ne faut pas espérer faire des prouesses physiques. L'altitude fatigue de façon importante et le sommeil est beaucoup moins réparateur que plus bas. Et puis en altitude on est plus faible et on tombe malade facilement, surtout dans un pays plein de microbes comme ça. Les grands classiques sont gastro et angines. Mais les plaies aussi cicatrisent moins vite et les désordres digestifs sont fréquents. Donc mieux vaut passer quelques jours en montagne et profiter à fond d'une vallée, et savoir desendre se reposer 2 ou 3 jours entre chaque expé pour ne pas rapidement s'épuiser !



06/08/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres